La SAUR, opérateur de distribution de l’eau et d’assainissement collectif

La distribution de l’eau et l’assainissement collectif (collecte et traitement des eaux usées – le « tout à l’égout ») sont assurés pour Dormelles par la SAUR (Société d’Aménagement Urbain et Rural), qui agit comme délégataire du SIDEP de la Vallée de l’Orvanne.

Le SIDEP de la Vallée de l’Orvanne est un syndicat regroupant les communes de Dormelles, Flagy, Thoury-Férottes, Villecerf, et Ville-Saint-Jacques, qui agit en maître d’ouvrage et commanditaire pour la distribution de l’eau potable.

Les points de contact de SAUR :

  • En point d’accueil : 74 rue René Binet à SENS, du lundi au vendredi 8h30-12h et 14h-16h30
  • N° de téléphone commercial : 03 58 58 20 00
  • N° d’urgence : 03 58 58 20 09 – à appeler en cas de coupure d’eau non annoncée par avance, ou si vous constatez un problème en amont de votre compteur, par exemple une fuite.

Le site Web Client : https://www.saurclient.fr/  où vous trouverez notamment les informations sur la qualité de l’eau à Dormelles, les travaux éventuellement prévus ou en cours, etc.

Assainissement Collectif

Si vous faites construire votre nouvelle habitation, il vous est obligatoire de prévoir pour l’évacuation des eaux usées le raccordement à l’assainissement collectif lors de l’élaboration de vos plans et de l’établissement du permis de construire.

C’est la SAUR qui étudiera et réalisera les travaux de raccordement. pour plus de détail, voir les lien ci-après et le “tuto” proposé.

Je me raccorde | Saur Service Client (saurclient.fr)

A noter que vous aurez à régler en sus de la facture de raccordement établie par la SAUR mentionnée dans le “tuto”,  la Participation pour le Financement de l’Assainissement Collectif (PFAC). Cette taxe est à acquitter auprès de la mairie, à la date de raccordement effectif de votre maison neuve au réseau d’assainissement. Pour plus de renseignements, contactez la mairie.

Service Public d'Assainissement Non Collectif (SPANC)

Les habitations non desservies par un réseau de collecte des eaux usées (égouts) doivent être équipées d’une installation autonome dite “d’assainissement non collectif” pour traiter leurs eaux usées domestiques.

Le ministère de la Transition Ecologique met à disposition des usagers un site d’information spécifique sur l’assainissement non collectif :

Accompagnement des usagers – Portail interministériel sur l’assainissement non collectif (developpement-durable.gouv.fr)

Vous y trouverez des guides pratiques :

Un guide de conseils sur la mise en œuvre d’une installation nouvelle, notamment dans le cas d’une construction neuve :

http://www.assainissement-non-collectif.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/12032_ANC_Guide-usagers_complet_02-10-12_light_cle1713de.pdf

La loi n°92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau a procédé à la décentralisation, au profit des communes ou des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) dont elles sont membres et auxquels elles ont transféré leur compétence, de la mission de contrôle des installations d’assainissement non collectif. Dans ce cadre, les communes ou leurs groupements doivent mettre en place un service public d’assainissement non collectif (SPANC) afin d’assurer ces missions. Ainsi a donc été créé en 2005 le SPANC pour la commune de Dormelles.

Nous vous invitons donc à contacter la Mairie dans le cas de construction en neuf, de réhabilitation, de mise aux normes de votre installation d’assainissement non collectif.

Un peu d'histoire...

Le captage des Abîmes.

C’est en 1977 que le puits « Les abîmes » a été créé pour alimenter en eau les abonnés du syndicat de distribution d’eau potable de la vallée de l’Orvanne.

Ce syndicat regroupe les communes de Dormelles, Flagy, Thoury Ferrottes, Villecerf et Ville Saint Jacques.

Ce captage produit 200 000m³ et alimente 3 000 habitants.

Si au début de l’exploitation, l’eau pompée dans ce puits répondait tout à fait aux normes sanitaires en vigueur, au fil des années l’eau s’est chargée en nitrates et en pesticides. Progressivement,  le taux de nitrates contenu dans notre eau est revenu dans les normes pour doser actuellement à 37 mg par litre d’eau.

Par contre les pesticides étaient bien présents dans l’eau, ils dépassaient la norme définie par la DASS de 0.05 à 0.10 mg par litre d’eau, la quantité acceptable pour distribuer l’eau. Donc  l’eau qui était potable dépassait la valeur limite admissible en pesticides.

Le syndicat a décidé la construction d’une usine pour éliminer ces pesticides. Il s’agit de faire passer l’eau au travers d’un lit de charbon actif pour que les molécules soient retenues par ces filtres.

Ces travaux ont été financés à la hauteur de 80% par l’Agence de l’eau, la région et le département.

Les 20% restants sont à la charge du syndicat, financés pour partie sur ses fonds propres et également grâce à l’emprunt.

L’usine fonctionne depuis le 15 avril 2010. Ainsi depuis cette date, nous distribuons une eau totalement conforme aux règles en vigueur, c’est-à-dire exempte  de pesticides et en dessous du seuil de tolérance pour les nitrates.

Dans le cadre du 9ème programme de l’Agence de l’eau, le financement de solutions curatrices de traitement des eaux (comme c’est le cas à Dormelles , nécessite en contre partie la mise en place d’un plan d’action préventif afin de diminuer les pollutions.

Depuis 2011, la commune de Voulx est raccordée au Syndicat, celui-ci vend l’eau traitée à cette commune.

Vous pouvez donc boire l’eau du robinet  en toute confiance, elle répond rigoureusement aux exigences sanitaires en vigueur.

 

Veuillez trouver ci-dessous les résultats des analyses réalisés dans le cadre du contrôle sanitaire réglementaire :

10 septembre 2021 : DORMELLES – 07700221263